Ombre oubliée

Cœur solitaire sur les plages d'Agadir 
erre sans fin au rythme de ses soupirs 
Vagues à l'âme sur larmes de vagues 
lames sans fond pour crise de l'âme 

Silhouette flânant sans penser 
à ses rêves fantasques, ses désirs inavoués 
qui s'échouent mollement sur un sable scintillant 
à chacun de ses pas, et que l'océan efface, 
ne désirant, de son passage, garder aucune trace, 
impassible, insensible à ses prudes tourments.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s